Jour 9 - A la maison

vendredi 7 janvier

Parce que je suis au chaud à la maison, je peux rêver de me lover dans chaque creux de vague, imaginer l’embrun me recouvrir en entier, retirer mon bonnet et mon écharpe, parce que je suis au chaud à la maison, je peux abandonner les résistances, apprécier l’odeur des plats qui mijotent dans la cuisine, être la dernière à partir puisque j’en ai les clés, parce que je suis au chaud à la maison, je peux lâcher les épaules, regarder à travers les jumelles chaque détail de la puissance maritime, plonger mon regard dans ce géant, sans rien craindre, ni une lame de fond, ni un coup de vent, ni une averse, ni une mauvaise nouvelle, ni le monde qui craquèle, parce que je suis au chaud à la maison, je mets une page blanche entre la tempête et moi, je peux regarder le large et me sentir puissante, parce qu’au chaud à la maison. Parce qu’à la maison du littoral, le bois du parquet craque comme dans le salon de ma grand-mère, parce que j’entends la voix réconfortante des gardes à travers le plancher comme les voix lointaines rassurantes de mes parents me plongeaient dans le sommeil. De là où je suis, au chaud, à la maison, il est possible d’observer le déchainement de la mer qui contraste avec le ralenti de l’oiseau qui contraste avec la marche rapide des randonneurs frileux qui contraste avec les soubresauts saccadés des fougères qui contraste avec l’immobilité de la roche qui contraste avec le rythme soutenu de mes doigts sur le clavier. Hier, sur le plateau de théâtre, l’adolescence est représentée par une danse à l’énergie entière et parfois les corps résistent au rythme soutenu d’une musique, et moi, à contre-courant du monde, au chaud dans la maison, je cherche les contrastes et les singularités. Je veux ouvrir les portes de la maison, crier les mots au vent, et leur dire à tous et à toutes qui sont dans le froid, à marcher sur le sentier, les bonnets sur les oreilles, les blousons fermés et les cœurs parfois abimés, leur dire que les portes de la maison restent ouvertes.

Que faire à Perros-Guirec ?


Votre profil

OU