La campagne perrosienne

  • Intérêts : patrimoine naturel et bâti
  • Départ : parking de la chapelle de kernivinen ou route de Kerrougant/Kerzinan
  • Distance : 4, 7 ou 8km
  • Durée : 1h à 2h30 de marche

Partez à la découverte de l'arrière-pays perrosien, de ses calvaires et lavoirs ainsi que de la petite chapelle Notre-Dame de Pitié. Vous passerez aussi devant la cidrerie de Kernivinen et ses nombreux vergers. Cette grande boucle vous fera aussi découvrir une partie du Grand Traouïero.

SUR LE PARCOURS

  •  Chapelle Notre-Dame de Pitié à Kernivinen

Deux chapelles se sont succédées en ce lieu. La première, dédiée à Saint Marc l'évangéliste, fut construite dans un champ voisin près du manoir de Kerprigent, encore appelé "champ de la chapelle". La chapelle actuelle date du XVIIIe siècle. Le pignon fut édifié en 1772. Le porche sud de style renaissance est un réemploi de la précédente chapelle. Le clocher fut achevé en 1758 comme l'atteste l'inscription sur le clocher.

  •  Lavoir de Traou Guirec

La commune de Perros-Guirec ne compte pas moins de 23 lavoirs et fontaines. La protection et la rénovation de ce patrimoine bâti de qualité fait partie de la politique de la ville. Autrefois, le lavoir était un lieu essentiel de la vie quotidienne. Protégé et nettoyé chaque dimanche matin, ce lieu de vie et de gaîté réunissait les lavandières. On y lavait le linge, les légumes, les outils ou on y rafraîchissait les bêtes. Le lundi matin, les lavandières se bousculaient aux lavoirs principaux pour laver le linge du dimanche, jour où il était traditionnellement changé.

  • Vergers

Que serait la Bretagne sans la pomme, son fruit emblématique ? On dénombre plus de 600 variétés de pommes dans la région dont certaines très anciennes. S’il existe de nombreux vergers partout en Bretagne, et donc de nombreuses productions locales de jus de pommes et de cidres, les sites de Lannion, Guingamp, Lamballe ou de Fouesnant se classent parmi les plus connus.

  •  Cidrerie

Le cidre fermier breton, dont le procédé remonte à la nuit des temps, est la boisson de terroir par excellence. Pour découvrir les techniques de fabrication et le talent des producteurs bretons, des visites guidées vous sont proposées durant la saison à la cidrerie "Le Verger de Kernivinen".

  •  Croix Kroas Ar Varen

Le patrimoine bâti religieux de Perros-Guirec est très riche. On compte en plus de l’église Saint-Jacques, trois chapelles : la chapelle Notre-Dame de La Clarté, la chapelle Saint-Guirec et la chapelle Notre-Dame de Pitié à Kernivinen. A cela s’ajoute une quinzaine de croix et calvaires répartis sur toute la commune. Comme pour les lavoirs, ce patrimoine est protégé et restauré afin d’assurer le maintien d’une qualité et richesse architecturale et patrimoniale.

  • Chemins creux

Outre les sentiers littoraux qui font le bonheur des promeneurs, Perros-Guirec possède un important réseau de chemins intérieurs et d’escaliers, un patrimoine culturel et environnemental très précieux. Les Perrosiens disent familièrement qu’ils sont venus « par les gwenojenn ». Cela signifie simplement qu’ils ont emprunté un itinéraire bucolique par les petites routes, chemins creux, raidillons et escalier.

  • Croix de chemin

Cette croix fut érigée en 1632 pour les dénommés M. Salaün et M. Kerodren.  Elle est composée d'un socle cubique et d'une croix monolithe ornée de deux tibias et du Sacré Coeur de Jésus serti dans une couronne d'épines.

  • Grand Traouïéro

Les Traouïéro, mot breton signifiant « Les vallées », abritent une forêt de châtaigniers, de chênes, d’aulnes et de noisetiers mais aussi le Kerougant, le ruisseau séparant les communes de Perros-Guirec et Trégastel. C’est un site naturel préservant une richesse botanique incroyable. On y trouve notamment les osmondes royales, une espèce de fougères existant depuis 300 millions d’années. Les chaos de granit et la végétation s’y entremêlent et forment un paysage qui donne vie aux légendes bretonnes.

  •  Piliers et pont roulant

Les huit piliers sont les vestiges d’un « pont roulant » qui témoignent de l’extraction de granit dans la Vallée des Traouïéro. Le pont permettait la circulation des chariots transportant les blocs de pierres extraits de la carrière vers le charroi (point de départ des charrettes).

  • Bocage Trégorois

La zone Rurale de Perros-Guirec, qui s’identifie en plateau continental, reste aujourd’hui très marquée par l’histoire locale. De sa vocation première (espace agricole), la commune conserve un paysage bocager. De plus, partout se mêlent petites dépressions et crêtes qui ont favorisés la préservation de ce bocage auquel s’ajoute talus et haies très serrées ainsi que de nombreux chemins d’exploitation.

  • Agriculture et paysage

La pression agricole est ici toujours restée modérée. La perception visuelle du fait du relief, des changements de rythmes, est donc très variée. Cultures céréalières, zone d’élevage, massifs boisés, collines et crêtes contribuent à transformer l’horizon au fil des cheminements.

  • Croix de Roz-ar-Prad

En ce lieu, seule une croix atteste de l’existence passée d’une chapelle dépendante du manoir de Kerprigent en Lannion. Le patrimoine religieux de Pleumeur-Bodou est aussi riche que celui de Perros-Guirec. On y trouve deux grandes églises (L’église Saint-Pierre et l'église Saint-Marc) mais aussi 3 chapelles (Saint-Uzec, Saint-Antoine et Saint-Samson), 2 chapelles privées, un oratoire et des croix et calvaires.

Que faire à Perros-Guirec ?


Votre profil

OU