Billet du 28 juillet - Marché

Mardi huit heures, les premiers commerçants ambulants s'installent sur le port
La vue dégagée sur le havre de Ploum, des bateaux au mouillage
Un ballet sur le quai, un autre sur l'eau
Un tel décor m'évoque une scène de cinéma

De bonne heure des visages connus
Le marché c'est l'aubaine, juste en bas de chez moi, clame Annick
On vient acheter de quoi faire une paëlla, les moules, les crevettes tout ça
David est parti chercher le safran de son côté

Puis flânent les touristes
Dix euros les trois pots Monsieur
Le miel est de Paimpol mais la crème de caramel au beurre salé est préparée à Trégastel dans mon labo
Le couple empile une douzaine de pots dans son panier à ramener en Suisse

10h15, deux randonneurs en sac à dos et matelas roulés s'arrêtent devant la camionnette de Phil
Je ne suis pas prêt du tout, encore dix kilos de frites à blanchir
C'est la cinquième fois que je viens ici, au début ça ne marchait pas d'trop
Le kébab sur la côte

T'aurais dû passer avant, je n'ai plus rien !
Pour onze heures et demi les quatre bacs sont vides
S'ils me demandent je conseille le homard au barbecue avec du beurre
Pour les araignées je donne la recette de ma mère
Décortiquées et au four avec de la chapelure
Bleu le homard, bleu son bateau, Mathieu et le bleu

Les tee-shirts jaunes Ar Jentilez sont tous partis, j'aurais pas pensé
Il nous reste des Kotick, en bleu ciel
Mardi prochain on pourrait hisser la misaine pour attirer le regard
Plus de fêtes maritimes cette année mais au moins on est là

On est tous là
Envie que ça bouge
Envie de papoter
Envie de bonnes odeurs
Et de sacs à commissions remplis de bons produits d'ici


Que faire à Perros-Guirec ?


Votre profil

OU