Billet du 27 juin - robe d'écume

Si les sirènes pouvaient s'habiller d'eau, qu'est ce que cela donnerait?
C'est la question que s'est posée Thom de Corbie pour créer sa collection 2021 de robes de mariées

D'abord, choisir un lieu comme point de départ du travail
Ploumanac'h, c'était il y a trois ans déjà
Ensuite, imaginer comment une créature pourrait s'habiller d'une vague, d'écume ou d'algue
Enfin, se laisser porter par la magie, par quelquechose de plus grand que soi

Dans l'atelier de Pluvigner, avec des tissus classiques
Thom travaille à ses rêves de lumière en composant des formes de vagues d'écailles de poisson, de motifs de fleurs ondulées, dans la dentelle de Calais
Les blancs sont toujours chauds, ils mettent si bien en valeur les reliefs

Nos sirènes celtiques sont des êtres indépendants, libres, parfois austères
Elles s’accommodent mal des chaînes et des arrangements factices
Dans la légende Dahud fuit la cité d'Ys et échappe à l'autorité paternelle

Thom revendique une image différente du mariage où les femmes s'épanouissent dans leur vie
Sans s'oublier ni perdre de vue leurs aspirations les plus profondes

Hier, l'équipe du styliste, des modèles et de la photographe s'est retrouvée à six heures sur le sentier des douaniers
La couleur turquoise de l'eau se fondant à la roche
Les nuances de bleus et de roses jouant avec la transparence de l'eau
Sous trente degrés, les robes à enfiler, les séances photos
Les rochers qu'on passe la journée à interpréter chacun tellement différemment
Seraient-ils vivants ? Seraient-ils mobiles?
Thom nous a dit
Ici c'est un terrain de jeu infini

Que faire à Perros-Guirec ?


Votre profil

OU