Billet du 26 mai - Equilibre

8h30, c'est l'heure du café et du remplissage des thermos d'eau fraîche
Aujourd'hui, on continue les débroussaillages
Les cinq kilomètres de sentier côtiers sont déjà nettoyés
Place aux axes secondaires, chemins creux et ribin*
Où ronces et fougères se touchent presque de chaque côté
Éraflant les cuisses des joggeurs et pantalons des promeneurs

Enfiler pantalon et veste de protection
Attraper casque anti-bruit, visière et masque covid
Charger la remorque avec les trois machines
Vérifier les niveaux de carburant, ne pas oublier les rouleaux de fil

Débroussailler en fin de printemps est un travail d'équilibriste
Une course avec la nature folle qui n'aime pas le vide
Débroussailler est un travail d'orfèvre
D'une hauteur de coupe à l'autre
D'une sélection d'un fenouil ou d'un bosquet d'ortie
Dépend une chaîne alimentaire
C’est un temps de couvaison, de lenteur, de naissances
De la larve d'insecte, aux fleurs produisant leurs premiers fruits,
les portées de piafs qu'il faut nourrir

13h30, un autre café
"Une seule machine suffit, avec un plein t'auras largement assez
Il va me manquer du fil, j'en recoupe
Bientôt on en aura du biodégradable, il parait qu'au bout de dix ans y'a plus rien
T'as pris les thermos, ça va cogner"!

Trois râteaux et trois fourches,
Une après midi à remplir six ou sept remorques
Entre Karreg ar volarden et le parc des sculptures
Stocker et laisser sécher ajoncs et autres graminées
On pourrait les ficeler, en faire des bottes de paille
Du naturel, du bio, pour mon poulailler

Le quad s'éloigne, les chants des tariers pâtres remplissent tout l'espace
La marée remonte et des voix s'élèvent de la crique voisine où l'on pêche des araignées
"Viens par ici, c'est plus clair, on les voit mieux" !

*Petite sente en breton

Que faire à Perros-Guirec ?


Votre profil

OU