Recul du trait de côte

Le recul du trait de côte est un phénomène significatif à l'échelle mondiale. Le littoral français n'échappe pas à ce phénomène. Il est difficile de lutter devant cette érosion.

 

Comment limiter les dégâts  ?

- planter des chênes, du saule avec un système racinaire étendu et profond,
- désenrésiner (supprimer les jeunes pousses de pins) et surveiller les cyprès, les pins qui vieillissent et peuvent en cas de coup de vent tomber, les aiguilles asphyxiant le sol et emportant une bonne partie du sol,
- faire une taille douce de vos arbres (surtout le houpier/branches basses),
- ne pas mettre ses tontes de pelouses à pourrir sur son terrain,
- éviter que les eaux de gouttière de la maison ruissellent vers le bas du terrain, au contraire il faut qu’elles soient dirigées vers le réseau d’eaux pluviales,
- ne pas goudronner l’entrée de sa propriété,
- éviter au maximum la circulation d’engin sur le terrain.

 

L'exemple de Ploumanac'h

A la manière d’une craie, les falaises sont gorgées d’eau et deviennent fragiles, friables. Sur le site naturel de Ploumanac’h, il est constaté son érosion (recul de 3,30 m entre 2012 et 2015 au niveau du Squewel et au dessus de la grève Saint-Pierre), les sentiers ont dû être déviés. Les falaises s’écroulent à la manière d’un flan, c'est le fluage, lié à l'engorgement d’eau et non à cause de l’action de la mer seule.

Que faire à Perros-Guirec ?


Votre profil

OU

porn-hard.net
porn-fetish.org
pornvideofetish.net